C’est la journée de la VOIX

Enseignants, votre voix est précieuse.

Outil au quotidien, à moduler pour mobiliser l’attention des élèves, à hausser parfois, -avec modération-, pour obtenir le silence qui permettra derrière de s’exprimer et d’être entendu.

Il est indispensable de bien la connaître, pour en faire le meilleur usage. Et surtout, pour la préserver. Car, comme vos autres ressources, elle n’est pas inépuisable.

La préserver, cela passe d’abord par une bonne respiration. Une respiration qui donne aux cordes vocales tout le souffle dont elles ont besoin pour produire un son, sans fatigue et sans surtension.

Cette respiration vient “du ventre”. Enfin, seulement en image. Bien sûr, l’air est stocké dans les poumons. Mais, contrairement à ce que l’on croit communément, pour faire de la place dans les poumons, quand on inspire, il ne faut pas lever les épaules, mais… sortir le ventre. C’est la réaction au fait que le diaphragme, situé entre les poumons et le ventre, est poussé vers le bas. A partir de là, le diaphragme, en remontant lors de l’expiration, poussera l’air et le son sera produit sans forçage des cordes vocales.

Cette respiration abdominale a aussi l’avantage de relaxer, ce qui n’est jamais superflu quand on est devant une classe. Alors, entrainez-vous, ça le mérite !

Retour au blog